Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

LE RER AVANCE !

Orientations  2022

En 4 ans, Rallumons l’Étoile a contribué à l’émergence d’un consensus transpartisan sur la nécessité d’un RER toulousain. Il n'est malheureusement, pas encore traduit par des avancées concrètes.

En effet, le RER toulousain n’apparaît toujours pas comme un projet prioritaire et partagé pour les institutions décisionnaires (la Région Occitanie, Tisséo, l’État et la SNCF).

 

MAIS ALORS, OÙ NOUS EN SOMMES

Ces institutions ont privilégié jusqu’ici la réalisation de projets (3 ème ligne de métro et LGV) qu’elles portaient avant l’émergence de la question du RER toulousain. Le contraste est saisissant avec d’autres projets de RER métropolitains qui avancent portés conjointement par la Région et la Métropole, comme à Bordeaux ou à Strasbourg.

2021 a été une nouvelle année riche pour notre association qui a poursuivi sa démarche constructive malgré les difficultés liées à la crise du Covid qui impacte fortement depuis deux ans le débat public et l’action collective.

  • La campagne « Jouons cartes sur table » a continué d'installer le RER dans le débat public.
  • L’Atlas des Gares, en cours de finalisation, sera une contribution ambitieuse pour ouvrir les horizons. Les actions sur le terrain se sont poursuivis.

En 2022, s’ouvre sûrement un nouveau cycle qui doit être celui de la maturité, tant du projet de RER toulousain que de notre association, après un premier cycle (2018-2021) qui a vu leur émergence. Cette année, la Région Occitanie, Tisséo, l’État et la SNCF peuvent décider d’avancées concrètes tant sur le schéma directeur à long terme du RER toulousain que sur des mesures à court terme. Leurs projets prioritaires sont maintenant bien lancés et il n’y aura pas d’élections locales avant 2026. La Région Occitanie et l’État ont lancé en 2021 des études sur le RER toulousain pour plus de 8 millions d’euros qui pourraient offrir le cadre d’un large débat. Le contexte semble donc favorable à un accord pour mettre le RER toulousain sur les rails.

Rallumons l’Étoile va continuer à accompagner les réflexions des institutions décisionnaires et à favoriser la participation au débat d’acteurs, pas ou peu associés jusqu’ici (communes, citoyens, associations, entreprises).

  • Avec « Vite notre RER ! », notre objectif est d’accélérer les réflexions et les décisions sur les mesures qui pourraient être mises en place rapidement pour accompagner la mise en place de la ZFE.

Rallumons l’Étoile doit aussi continuer à grandir. Face à la croissance de ses activités et de ses adhérents, l’association doit se renforcer pour faire évoluer la « start-up », portée par quelques uns, en une grosse association, structurée comme telle tout en conservant son dynamisme. Professionnaliser l’association est aujourd’hui une étape à la fois indispensable et réalisable pour mieux répondre aux attentes de nos adhérents.

En 2022, plus que jamais, Rallumons l’Étoile a besoin de vous, ses adhérents. Vous pouvez être des acteurs du RER toulousain pour favoriser des avancées concrètes en 2022. Que vous soyez une commune, une entreprise, une association ou un adhérent individuel, chacun peut contribuer à la dynamique collective pour faire bouger les lignes de manière constructive.

TROIS ORIENTATIONS PROPOSÉES POUR 2022

1. Favoriser un débat large, riche et apaisé sur le RER toulousain

🔶 Promouvoir le RER toulousain en renouvelant des actions freinées pendant deux ans par le Covid comme les réunions publiques, le Tour de l’Étoile (stands sur les marchés) et un nouveau « RER nommé désir », cette fois-ci entre Montastruc et Muret.

🔶 Accompagner les réflexions des institutions décisionnaires en poursuivant notre action de sensibilisation et, surtout, en mobilisant et outillant nos adhérents, pour des participations actives aux concertations qui devraient être organisées en 2022 (projet global de RER toulousain, Aménagements Ferroviaires du Nord Toulousain, amélioration de l’axe Toulouse-Auch, etc.),

🔶 Ouvrir les horizons pour nourrir les réflexions locales. Notre Atlas des gares, projet majeur entamé en 2021, sera finalisé et diffusé. Il devrait être une contribution de haut niveau, tout en étant accessible au plus grand nombre. Des conférences et un voyage d’études pourraient aussi inspirer les acteurs locaux.

2. Accélérer les réflexions et les décisions avec le projet « Vite notre RER ! »

🔶 Réaliser une étude exploratoire sur les 7 communes du Bassin Ariège Garonne du Muretain (janvier-mars). Lancée début 2022 et réalisée par 18 étudiants du Master Transmob, elle approfondit la faisabilité de nos propositions d’actions rapides sur ce territoire. Outre des enseignements locaux, cette étude doit permettre de définir des outils et méthodologies réutilisables ailleurs.

🔶 Réaliser deux contributions thématiques sur la tarification intégrée et la faisabilité d’un « choc d’offres » sur les TER en optimisant l’existant (mai-octobre). Comme à Strasbourg, l’idée serait de pouvoir offrir, sur toutes les branches, une offre cadencée à la demi-heure toute la journée sur une plus grande plage horaire en semaine et une offre renforcée significativement le week-end. Ces réflexions menées par notre groupe Études pourront être enrichies par l’apport d’experts.

🔶 Démultiplier les réflexions avec les « Ateliers de l’Étoile » (mai-octobre), démarche participative qui sera portée avec nos communes adhérentes, nos groupes locaux de branche et notre groupe Études.

🔶 Organiser une grande consultation sur le projet « Vite notre RER ! » (décembre), nourrie par les réflexions qui auront émergées pendant l’année, qui pourrait être porté par les principaux acteurs, en particulier la Région Occitanie, Tisséo et la SNCF.

3. Renforcer l’association pour être capables de porter de telles actions

🔶 Se structurer pour mieux fonctionner avec une équipe d’animation renforcée pour un meilleur partage des responsabilités, une meilleure définition de ses règles de fonctionnement et la question essentielle de la pérennisation, ou pas, du poste de chargé de mission.

🔶 Animer pour permettre à nos adhérents d’être acteurs en améliorant la communication interne, l’accueil des nouveaux adhérents, la formation des adhérents et leur participation à travers le développement des groupes thématiques et locaux.

🔶 Développer l’association pour accroître ses moyens (bénévolat, finances et poids politique) en continuant à faire croître le nombre de nos adhérents et en recherchant aussi de nouvelles sources de financements pour financer son fonctionnement et ses actions.